Généalogie Rivière-Freulon et Le Dû-Pillement

Jean Vincent GuittonAge: 57 years16341692

Name
Jean Vincent Guitton
Given names
Jean Vincent
Surname
Guitton
Birth January 22, 1634
Citation details: vue 66
Note: baptême le 22 janvier 1634 de Jean Vincent Guiton fils de Jean et de Susanne Bruset.
Birth of a brotherJean Jacques Guitton
about 1648 (Age 13 years)

MarriageCatherine MistralView this family
October 3, 1660 (Age 26 years)
Citation details: vue 1
Note:
mariage le 3 octobre 1660 de Jean Vincent Guitton fils de Jean et de Susane Boussete, avec Catherine Mistral fille de feu Louys Mistral et de Louyse Floren.
Death of a fatherJean Guitton
after 1660 (Age 25 years)

Note: décédé après le mariage de son fils Jean Vincent en 1660.
Death of a motherSuzanne Brusset
after 1660 (Age 25 years)

Note: décédée après le mariage de son fils Jean Vincent en 1660.
Marriage of a siblingJean Jacques GuittonAnne HuguesView this family
January 7, 1670 (Age 35 years)
Citation details: vue 24
Note:
mariage le 7 janvier 1670 de Jean Guiton fils de Jean Guiton et de Susane Brusset, avec Anne Hugues fille d’Antoine Hugues et de Marguerite Aubrespin.
Birth of a daughter
#1
Louise Guitton
about 1671 (Age 36 years)

Birth of a son
#2
Jean François Guitton
about 1671 (Age 36 years)

Death before 1692 (Age 57 years)

Note: décédé avant le mariage de son fils Jean Vincent en 1692.
Family with parents - View this family
father
mother
Marriage:
himself
15 years
younger brother
Family with Catherine Mistral - View this family
himself
wife
Marriage: October 3, 1660Valréas, Vaucluse, Provence-Alpes-Côte-d’Azur, France
11 years
daughter
1 year
son

BirthValréas B 1630-1634
Citation details: vue 66
MarriageValréas M 1656-1661
Citation details: vue 1
Birth
baptême le 22 janvier 1634 de Jean Vincent Guiton fils de Jean et de Susanne Bruset.
Marriage
mariage le 3 octobre 1660 de Jean Vincent Guitton fils de Jean et de Susane Boussete, avec Catherine Mistral fille de feu Louys Mistral et de Louyse Floren.
Death
décédé avant le mariage de son fils Jean Vincent en 1692.